Archive pour le mot-clef ‘enfants’

La réunion du 14 mars 2018 s’inscrit dans le cadre de la préparation du projet éducatif territorial de la VilleLa Courneuve Ville éducative de La Courneuve.

L’objet de la réunion était « Comment aider les enfants en difficultés ?  »

Laurence Blin, responsable du Dispositif de réussite éducative de La Courneuve y participait.

Nous avons d’abord essayé de définir ce qu’on appelle un enfant en difficulté. Il y a plusieurs types de difficultés, par exemple :

  • un enfant qui fait des efforts mais qui n’arrive pas à bien travailler ;
  • un enfant qui vit dans un mauvais logement  ou qui n’a pas de logement ;
  • un enfant ayant un handicap;
  • un enfant étranger qui ne sait pas parler français…

 

Nous avons vu ensuite ce qui existe déjà pour aider des enfants. Par exemple :

  • le RASED (Réseau d’aides spécialisés aux élèves en difficulté) : ce sont des enseignants spécialisés qui aident les enfants qui ont des difficultés;
  • le CMPP (Centre médico-psycho-pédagogique) : c’est un lieu où des psychologues aident les enfants qui ont des problèmes « qui leurs prennent la tête » et les empêchent de se concentrer sur leur travail;
  • les AVS (auxiliaires de vie scolaire) et les AESH (accompagnant des élèves en situation de handicap) : ce sont des personnes qui aident les enfants ayant un handicap à l’école;
  • les classes ULIS (unités locales pour l’inclusion scolaire) qui permettent d’accueillir des enfants porteurs de handicap (à La Courneuve il y a des ULIS dans les écoles  Anatole France, Louise Michel et Henri-Wallon et dans les 3 collèges);
  • les classes pour les enfants qui ne parlent pas français (non francophone) : les Unité pédagogique pour élèves allophones arrivants dans les écoles Angela Davis, Paul Doumer, Anatole France et Jules Vallès.
  • le Dispositif de réussite éducative qui aide et accompagne des enfants et leur famille en difficultés.

 

Ensuite nous avons échangé sur comment aider les enfants en difficulté et nous avons fait trois propositions :

  • Travailler davantage en classe en petite groupe et s’aider entre enfants
  • L’enseignant laisse de temps en temps les enfants sans difficultés à travailler en autonomie pour aider davantage ceux qui sont en difficultés
  • Proposer plus de sorties et d’activités éducatives aux classes qui accueillent des enfants en difficulté (enfants non francophone et enfants ayant un handicap) car cela leur permet d’apprendre plus vite le français.

 

Ces trois propositions seront communiquées au comité qui prépare le projet éducatif territorial.

 

 

 

 

 

La réunion du 14 février a été consacré au réchauffement climatique.

Nous avons regardé plusieurs vidéo et répondu à un questionnaire.

Les vidéos expliquaient les causes du changement climatique et ses conséquences pour la planète, la nature et les êtres humains, notamment les enfants. Nous avons également entendu le témoignage d’Abdou Touré du Sénégal.