Un groupe d’enfants élus du conseil communal des enfants a décidé de participer au concours de vidéo organisé par le ministère de l’Éducation nationale sur le thème « Mobilisons nous contre le harcèlement à l’école ».

Après échange, ils ont décidé que le message qu’ils souhaitent faire passer est :  pour arrêter  le harcèlement, il est nécessaire que tous le monde réagissent.

Lorsqu’un enfant est harcelé, il est en danger et donc chacun doit intervenir pour l’aider.

La non assistance à personne en danger est le fait pour une personne qui en a la possibilité, sans se mettre en danger lui ou une autre personne, de ne pas intervenir lorsqu’une personne est en danger.

La loi prévoit que la non assistance en personne en danger est puni d’une peine pouvant atteindre cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende.

A partir de ce message, « face au harcèlement, il faut réagir », les enfants intéressés vont maintenant élaborer un scénario.

Il est prévu de se retrouver mercredi 23 octobre de 10h30 à 12h au service enfance pour travailler sur le scénario.


Laisser une réponse