La commission Sports et loisirs pour tous les enfants courneuviens s’est réuni le mercredi 5 janvier 2011 à la Maison de l’enfance de 15h30 à 17h.

Etaient présents :

Les conseillers élus titulaires : Djaé Mohamed, Maëve Tahraoui, Moussa Kouyaté, Rokhiatou Balayéra
Les conseillers suppléants : Mérine  Tahraoui, Waïlid Kaïdi
Etaient excusés : Vamara Karamoko (Classe de neige)
Réunion animée par Olivier Epron

Ordre du jour : Dégager des pistes de réflexion pour la commission Sports et loisirs pour tous les enfants courneuviens.

Les conseillers ont exprimé leur motivation pour participer à cette commission ainsi que leurs premières idées concernant les sports et les loisirs pour les enfants de La Courneuve.

Plusieurs conseillers ont exprimé :

> Le fait qu’il n’y ait pas assez de sport à l’école (deux à quatre heures par semaine).

> Ils regrettent la disparition de la foulée. Cette initiative à laquelle participaient toutes les écoles de La Courneuve avait lieu chaque année un samedi matin. Elle s’est arrêtée l’année où il n’y a plus eu d’école le samedi matin. Les conseillers demandent s’il serait possible de l’organiser (un autre jour ou  un samedi matin en dehors de l’école).

> Des conseillers aimeraient qu’il y ait davantage d’animation  et des jeux ouverts à tous dans l’année (l’année dernière, le club de football avait organisé une animation gratuite pour ses seuls membres). Les conseillers suggèrent de développer davantage d’animations dans la régularité et accessibles à tous.
Un conseiller propose que des entraîneurs des clubs sportifs fassent des séances d’initiation pour permettre de découvrir de nouveaux sports.

> L’année dernière, des conseillers avaient rencontré Patrick Cark, responsable du service jeunesse et coordinateur de La Courneuve plage pour faire des propositions. Certaines propositions avaient été retenues pour cette année et l’année prochaine.

> Un conseiller souhaiterait qu’il y ait davantage de choix pour les séjours en centre de vacances (les colos). Une personne du service enfance est en charge des séjours enfants, une rencontre avec la commission paraît opportune.

> Un échange a lieu autour de la pratique sportive pour les enfants porteurs de handicap. Certains conseillers pensent que les personnes porteuses de handicap ne peuvent pas faire de sport. Il existe pourtant des sports adaptés aux différents types de handicaps, « le handisport ». La piscine de La Courneuve est aménagée pour permettre à des personnes porteuses de handicap d’y aller. Elle porte d’ailleurs le nom de Béatrice Hess, une championne de natation paralympique. A La Courneuve, le jeune Rafik Arabat, participe à des compétitions d’haltérophilie.

> Les conseillers souhaitent rencontrer des jeunes sportifs porteurs de handicap pour mieux comprendre la pratique de l’handisport. Le congrès de l’Anacej (à Pau fin octobre 2010) a permis aux conseillers qui y participaient  de découvrir une initiative organisée par un conseil d’enfants : une journée sportive ouverte à tous les jeunes (porteurs de handicap ou non), pour découvrir et pratiquer ensemble différentes activités sportives.

> Un conseiller propose d’organiser une brocante de jeux cette année. L’idée reste à creuser : s’agit-il organiser une brocante pour permettre aux enfants qui le souhaitent de vendre leurs jeux ou de collecter des jeux, les revendre lors d’une brocante pour financer une action ?

Conclusion

Trois pistes semblent se dégager au cours de cette première réunion :
·    Le sport et les animations de rue (par exemple la foulée, la plage)
·    L’approfondissement de la question de l’handisport
·    La connaissance et l’analyse de l’offre de séjours vacances

A déterminer :
Les projets/actions pouvant émerger des rencontres avec les sportifs porteurs de handicap et  responsables d’association handisport.
Le sens donné à la brocante.

Prochaine réunion : Mercredi 2 mars 2011

Ordre du jour :
Au cours de cette réunion, les  conseillers pourraient échanger avec des jeunes sportifs porteurs de handicap, avec des responsables d’association handisport (sous réserve de leurs disponibilités)

Il serait intéressant d’inviter Razika Kerchouni, conseillère municipale déléguée aux Droits des personnes porteuses de handicap.


Laisser une réponse