La délégation courneuvienne au Congrès de Pau

La délégation courneuvienne au Congrès de Pau

Premier bilan des enfants, réalisés « à chaud » dans le TGV du retour. Avis des enfants mis en forme par Olivier Epron, l’animateur du conseil communal des enfants

L’accueil

Nous avons été bien accueillis, l’hébergement était bien (surtout pour les filles), les repas étaient bons.

Les lieux

Les enfants ont apprécié les lieux de travail, et ont été impressionné par le Palais Beaumont. La grande salle est magnifique. C’est lumineux, moderne mais pas très écolo (trop d’éclairage).

Les séances plénières

Les discours de la séance d’ouverture ont été vécus comme ennuyeux (« je me suis endormie »), avec des mots difficiles à comprendre.

La présentation des actions et notamment le film a été apprécié. Par contre, ils n’ont pas apprécié les hués ou les applaudissements quand on posait des questions car cela mettaient en difficulté.

Ils ont regretté de ne pas avoir présenter leur projet devant tout le monde.

Les ateliers Nature en ville

Bien vécu dans l’ensemble car c’était intéressant, ils ont appris des choses (les plantations, les arbres) mais c’était difficile au début car on ne se connaissait pas et il y avait des longs silences. Pas facile non plus de tout comprendre ce que les autres disaient.

Les activités de détentes.

Le vendredi après-midi : l’escrime intéressant, les jeux aussi mais Aminata a eu le sentiment de se retrouver seule.

Le samedi : Le tir  à l’arc a enthousiasmé l’ensemble du groupe, pour le musée du parachutisme, les avis sont partagés : super ou ennuyeux, surtout les films.

Le repas du vendredi soir : super, c’était comme au restaurant, le repas était excellent (sauf pour Isa qui n’a pas aimé).

La boom : super de faire la fête avec tous les enfants et les jeunes mais on est parti se coucher trop tôt (à 22h45 tout de même…)

La rencontre avec les autres délégations

Les enfants ont pu faire plein de rencontre et échanger avec des jeunes de différentes villes comme Créteil, Paris, St André, Dijon, Angers, Clichy la garenne… Cela nous a permis d’avoir de nouvelles idées.

Par contre deux points négatifs : Aminata a croisé une personne qui lui a demandé d’où elle venait. Lorsqu’elle a su qu’elle venait de la Courneuve, elle lui a répondu « tu viens de la banlieue, tu es une racaille ». Rudy trouve que deux enfants de Pau se sont considéré comme supérieure aux autres dans l’atelier Nature en ville.

Quelles idées ?

En vrac : agrandir les parcs et espace verts, planter des arbres, aider les scientifiques à créer une voiture à eau, faire comme les jeunes de Poitiers qui ont mis en place une journée aveugle au Futuroscope, faire des ateliers avec les handicapés, sensibiliser les gens pour qu’ils achètent que des produits de saison, faire un jardin partagé…

Et proposer que La Courneuve accueille le prochain congrès de l’Anacej dans deux ans. « Comme ça, nous  leur montrerons que nous ne sommes pas des racailles ! »


Laisser une réponse